Rénovation

Renforcement de l’isolation phonique de sa maison : Que faut-il savoir ?

insonorisation_phonique

Pour bénéficier d’un confort optimal dans un logement, plusieurs dispositions sont à prendre. Certaines sont en rapport avec la structure du bâtiment. Il faut donc procéder à son isolation. Cette isolation peut être thermique ou phonique. L’isolation phonique est celle qui vous maintient à l’abri des différents bruits qui peuvent affecter votre confort. Pour les anciennes habitations, il est toujours possible de renforcer cette isolation lorsqu’elle ne fonctionne pas.

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’amélioration de cette isolation alors vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous dit tout à propos.

Pourquoi améliorer l’isolation phonique d’un immeuble ?

L’amélioration de l’insonorisation d’une maison intervient généralement pour les anciennes constructions. En ce qui concerne les nouvelles habitations, les dispositions sont prises dès la construction pour intégrer tous les éléments nécessaires à une bonne isolation phonique

L’insonorisation permet de bénéficier de la tranquillité dans son cadre intérieur. Elle vous maintient à l’abri des différents bruits qui peuvent provenir de l’extérieur et même de votre espace intérieur. Les bruits contre lesquels vous protège l’isolation phonique sont les suivants. Il y a :

  • Les raffuts aériens extérieurs

Il s’agit des sons provenant du trafic routier, du trafic aérien ou encore du passage des trains. Ce sont des bruits qui se propagent par l’air. Lorsque l’isolation est mal faite, ils peuvent traverser les murs.

  •  Les bruits aériens intérieurs
A lire aussi :   Comment savoir si l'on a des termites ?

Il s’agit ici des bruits propres à votre espace intérieur. Rentre dans cette catégorie les sons émis par la télévision, la radio ou vos appareils électroménagers. Une insonorisation bien faite devrait concentrer ces bruits dans la pièce dans laquelle ils sont émis.

  • Les bruits d’impact

Ce sont des bruits qui se propagent par vibration. Ils proviennent des chocs causés sur une paroi. Les sons émis en marchant et en déplaçant les meubles en font partie. Les bruits que les objets produisent lors de leur chute également se logent dans cette catégorie.  

  • Les raffuts provenant des accessoires de votre maison

La robinetterie, l’ascenseur, la chaudière sont des éléments qui peuvent provoquer des bruits qui peuvent nuire sérieusement au confort dans un espace intérieur. Ces bruits peuvent se propager par l’air ou de manière directe.

L’insonorisation vise donc à protéger de ces différents bruits.

Comment améliorer l’isolation phonique d’une maison ?

Il y a plusieurs méthodes permettant d’améliorer l’isolation phonique d’une maison.

Calfeutrage des portes et les fenêtres

Les ouvertures sont les premières cibles en matière d’insonorisation. Lorsqu’elles laissent passer l’air alors, elles peuvent laisser les bruits s’infiltrer. Ainsi, les bruits également arrivent à pénétrer votre espace intérieur. Cette perméabilité est liée au mauvais calfeutrage de la porte ou de la fenêtre. Il est donc recommandé d’éviter les portes à âme creuse. Par contre, il faut recourir aux seuils de porte tombants.

Faire disparaitre les imperfections du plafond

L’insonorisation de votre plafond n’est pas à négliger. En effet, elle vous permettra de vous tenir à l’abri à la fois des bruits qui sont émis dans votre intérieur, mais aussi de ceux qui proviennent de l’extérieur. Vous êtes protégé des sons que feront vos voisins situés à l’étage si vous êtes dans un appartement

A lire aussi :   Comment bénéficier de l'aide Anah ?

Pour isoler vos plafonds, il y a plusieurs options qui s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser les rouleaux sous plafond. Il y a également le faux plafond acoustique sur ossature métallique. C’est une méthode dont la fiabilité est prouvée. Le seul inconvénient est qu’elle est assez onéreuse.

Isoler les murs

Les murs également ne sont pas à banaliser pour l’insonorisation d’une maison. Mais c’est une opération assez délicate. Pour l’amélioration de l’isolation phonique d’une ancienne maison, il est généralement recommandé d’enlever l’ancienne isolation qui se trouve sur les murs, pour la refaire de l’intérieur. Il faut ensuite mettre un nouveau revêtement et y ajouter un enduit.

Isoler les sols également

Les sols également sont de véritables diffuseurs de fréquences. Le phénomène s’observe beaucoup plus dans le cas des constructions en étage. Il existe plusieurs moyens d’insonoriser les sols. Ces méthodes diffèrent du type de sol en présence.

  • Dans le cas des sols en béton, l’insonorisation se fait grâce à des panneaux de laine minérale et d’une chape en béton.
  • Pour l’insonorisation d’un plancher en bois, l’isolant est incorporé au plancher même. La hauteur sous le plafond n’est donc pas affectée par l’isolation. Mais il est également possible de procéder à une isolation sous le plancher. Dans cette situation, il sera fait usage d’un faux plafond constitué d’une laine minérale et d’une plaque de plâtre. Ce dispositif est ajouté à la pièce qui est en bas.
  • Pour ce qui est des parquets flottants, il faut faire usage d’un produit isolant flottant.

D’autres astuces pour améliorer l’isolation de votre espace

Il existe certaines techniques simples pouvant vous permettre d’améliorer l’isolation de votre espace intérieur.  

A lire aussi :   Comment faire un ravalement sur un mur ?

Ainsi, vous pouvez faire usage des tapis et des rideaux pour parfaire l’insonorisation de votre intérieur. Il est question de recouvrir vos sols des tapis d’une grande épaisseur. Les fenêtres et les entrées des portes également seront protégées par des rideaux bien épais. 

En plus de cette technique, vous pouvez améliorer l’insonorisation de votre bâtiment en misant sur votre rangement.

Vous l’ignorez peut-être, mais le rangement dans votre pièce peut vous faire bénéficier d’agréables moments de quiétude dans votre intérieur. Ainsi, installez par exemple votre lit loin du mur mitoyen. De ce fait, vous n’êtes pas directement en contact avec les différents bruits qui sont produits. Une autre solution consiste à mettre une penderie près du mur mitoyen. Elle contribuera à la réduction de l’émission des bruits dans votre espace intérieur. Vous pouvez également changer la destination des pièces.  

Par ailleurs, les bibliothèques aussi peuvent servir pour étouffer les bruits qui proviennent de votre voisinage. Il faut simplement placer vos meubles de rangement contre les murs de vos voisins.

Vous pouvez également faire usage de la peinture antibruit. Celle-ci contient des microbilles de verres. Leur rôle est de contenir l’air et le bruit. La peinture peut recouvrir les murs et le plafond. Des sous-couches peuvent être complétées pour intensifier l’insonorisation.

Article similaire
Rénovation

Qu'est-ce qu'un rideau d'air chaud ?

Rénovation

Comment avoir un plombier en urgence ?

Rénovation

Comment fonctionne un aérotherme ?

Rénovation

Quelle est la différence entre une maquette numérique et le BIM ?