Rénovation

Aides Anah : Comment en bénéficier ?

aides_anah

Lorsque vous êtes dans le besoin de faire des travaux de rénovation dans votre logement, il est important de disposer d’un gros capital pour arriver à faire face à toutes les dépenses. Ces travaux sont généralement très onéreux et très peu de personnes peuvent se permettre de les entreprendre sans avoir de l’aide financière venue d’une tierce personne. Afin de trouver des solutions pour ce problème, le gouvernement a mis en place une série de subventions.

Elles sont utilisées pour venir en aide aux personnes qui ont un besoin impératif de faire des rénovations spécifiques chez eux. Les aides Anah font partie de ces subventions. Pour en bénéficier, il est important d’avoir tous les renseignements nécessaires. À travers cet article, vous aurez toutes les informations liées à l’aide Anah.

Qu’est-ce que l’aide Anah ?

L’aide Anah est une subvention ou aide financière accordée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Elle est octroyée pour faciliter les différents travaux dans un logement. Ces travaux doivent cependant être en rapport les rénovations énergétiques, une adaptation à la perte d’autonomie ou en général tous travaux qui visent à réduire la consommation d’énergie dans un logement. Cette subvention est destinée aux propriétaires bailleurs des maisons, aux propriétaires occupants ou aux syndicats des copropriétaires.

Quels sont les objectifs de l’aide Anah

L’aide Anah est créée pour atteindre plusieurs objectifs.

  • Elle sert à aider les familles qui ne disposent pas de moyens financiers conséquents pour bénéficier d’un cadre de vie décent en matière d’énergie.
  • Elle lutte contre les maisons dégradées et inhabitables.
  • Elle permet de lutter contre les fractures sociales et territoriales.
  • Elle permet de rendre les maisons qui en bénéficient adaptées pour satisfaire les besoins des personnes âgées et celles en situation de handicap.
  • L’aide Anah peut être aussi octroyée dans le but de financer des projets de travaux conséquents ou encore des travaux d’amélioration.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier des aides Anah ?

Les aides Anah ne sont pas octroyées à tout le monde. Elles ne sont délivrées que sous plusieurs conditions. Ces dernières sont liées à la situation du ménage qui vit dans la maison, aux revenus que génèrent les propriétaires de la maison, au type de logement et pour finir à la qualité des travaux qui seront réalisés. En effet, pour être éligible pour l’aide Anah, il faut remplir les conditions suivantes.

  • Les revenus des ménages ne doivent pas dépasser un seuil qui a été défini par l’état. Ce seuil est actualisé tous les ans. Il est déterminé en fonction de la région et du nombre de personnes qui vivent dans le logement.
  • Le logement qui doit recevoir la subvention doit être la résidence principale du bénéficiaire. De plus, il est impératif que ce logement soit construit depuis plus de 15 ans.
  • Les résidents de la maison ne doivent pas avoir contracté un prêt à taux zéro au cours des 5 années précédentes.
  • Pour bénéficier de l’aide Anah, les travaux à faire ne doivent pas être déjà entamés au moment où la demande a été effectuée.
  • Les travaux qui doivent être faits dans la maison doivent coûter au moins 1500 euros hors taxes.
  • Ces travaux doivent être en rapport avec l’énergie et ils doivent obligatoirement contribuer à augmenter le gain énergétique de la maison d’au moins 25 %.
  • Les travaux doivent aussi être réalisés par des structures spécialisées dans le bâtiment. Ces dernières doivent posséder le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il indique que ces structures ont les qualifications nécessaires pour mener à bien les travaux.
  • Il faut enfin que le bénéficiaire de l’aide Anah prenne l’engagement formel de vivre dans le logement rénové pendant une période d’au moins 6 mois.

Quels sont les montants octroyés par l’aide Anah ?

Lorsque toutes les conditions sont réunies par les personnes désireuses de bénéficier de l’aide Anah, il est important de connaitre le montant des subventions qui seront octroyées. Les ménages qui ont des revenus modestes peuvent bénéficier d’une prime qui peut aller jusqu’à 10 % du montant hors taxe des travaux. Notons que les montants des aides Anah sont tout de même plafonnés en fonction de la nature des travaux qui seront effectués. Mais les aides pour les maisons dites indignes ne possèdent pas de plafonds. Le montant de l’aide Anah varie en fonction du type de travaux qui seront effectués.

Les travaux lourds

 Il s’agit des travaux qui nécessitent de grands moyens matériels et financiers. Ces travaux sont destinés à la rénovation complète d’un logement dégradé et inhabitable. Dans ce cas, le plafond des montants de l’aide Anah apportée par l’état peut être réparti comme suit.

  • 50 000 € HT pour le propriétaire occupant.
  • 80 000 € HT pour le propriétaire bailleur.
  • 150 000 € HT pour les syndicats des copropriétaires.

 Les travaux d’amélioration

Il s’agit ici des travaux destinés pour des chantiers de petite taille ou ceux qui ne nécessitent pas de grands moyens. Ils sont liés à la sécurité, à la rénovation ou encore à la perte d’énergie. On a alors les plafonds suivants.

  • 20 000 € HT pour les propriétaires occupants.
  • 60 000 € HT pour le propriétaire bailleur.
  • 20 000 € HT par accès aménagés par les syndicats des copropriétaires.

Quelles sont les différentes primes prévues par l’aide Anah ?

Afin de mieux répartir les subventions, l’Anah a prévu plusieurs types de primes. Chacune d’elle est destinée à une catégorie spécifique de bénéficiaires.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une prime qui est adaptée à tous les ménages sans distinction de revenus. Elle est accordée pour la réalisation des travaux ponctuels. Cette prime peut atteindre la valeur de 10 000 €. Elle est aussi subdivisée en sous-catégories afin de mieux s’adapter aux revenus de chaque ménage.

MaPrimeRénov’ Sérénité

Elle est octroyée pour les projets de rénovation générale. Pour y accéder, les logements éligibles doivent accepter de se faire suivre par un expert. Cette prime peut aller jusqu’à 30 000 € et varie en fonction des revenus du ménage.

MaPrimeRénov’ copropriétés

Il s’agit d’une prime qui est destinée pour les habitats collectifs. Elle permet de réaliser des travaux liés à la rénovation énergétique. Cette prime est subdivisée en deux parties. La première peut aller jusqu’à 180 € par logement. Elle sert à payer les services d’un expert pour le suivi des travaux. La deuxième partie est attribuée à chaque ménage pour financer les travaux de rénovation. Elle peut atteindre la somme de 3750 €.

Quels sont les différents types de travaux pris en charge par l’aide Anah ?

Pour profiter des subventions prévues par l’Anah, il faut que les travaux que vous vous apprêtez à effectuer dans votre logement soient pris en compte. Voici une liste des différents travaux.

  • Une isolation des combles du logement. Tous les types de combles sont autorisés, que ce soit des combles aménagés, des combles aménageables ou des combles perdus.
  • Les isolations des murs sont des travaux autorisés par l’aide Anah. Qu’elles soient faites par l’intérieur ou bien par l’extérieur des murs.  
  • Le remplacement de tous les équipements destinés au chauffage dans la demeure. Ces derniers doivent forcément être vieillissants. Ils sont alors remplacés par des équipements neufs et plus performants.
  • Une installation de fenêtres adaptées pour assurer le confort thermique de la maison.
  • L’installation de nouveaux systèmes de ventilation. Ces derniers doivent être mécaniques et contrôlés. Ils doivent aussi posséder un double flux.
  • La mise en place et la réalisation d’une inspection et d’un audit par les structures compétentes.