Immobilier

Quels sont les Avantages d’un rachat de crédit immobilier ?

Une opération de rachat de crédit immobilier n’est financièrement intéressante que si le capital dû et la durée de remboursement restante sont élevés. Ainsi, le rachat de crédit immobilier permettra de faire des économies intéressantes et de réduire les risques de surendettement.

Que le rachat de crédit immobilier se fasse ou non dans la même banque du prêt immobilier, il offre des avantages divers et induits des coûts qui seront l’objet de ce présent article.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit immobilier ?

Un rachat de crédit immobilier est une opération financière qui permet de regrouper en un seul crédit, plusieurs prêts immobiliers préexistants. Il permet de réduire le risque d’endettement et vise à alléger le remboursement.

Il présente plusieurs avantages à savoir : éviter l’endettement, diminuer la durée de remboursement, alléger les mensualités, économiser sur l’assurance et une gestion facilitée de crédit.

Éviter l’endettement

Le rachat de crédit immobilier permet de diminuer le taux d’endettement et de rendre le crédit moins éprouvant. Ce faisant, il permet de gagner en pouvoir d’achat et en trésorerie. Ces gains offrent de bonnes perspectives pour se lancer dans de nouveaux projets.

Diminuer la durée de remboursement

Si l’emprunteur y manifeste un réel intérêt, le rachat de crédit peut engendrer une réduction de la durée de remboursement. Toutefois, il faut savoir que la réduction de la durée de remboursement implique des mensualités plus élevées. L’emprunteur doit pouvoir clairement évaluer ses capacités financières.

A lire aussi :   Quel salaire pour investir dans limmobilier locatif ?

Pour diminuer la durée de remboursement, il faut négocier le taux d’intérêt du rachat inférieur d’1 point au moins par rapport au taux du crédit initial. Cela permettra d’absorber les frais associés à l’opération.

Alléger ses mensualités

Le rachat de crédit immobilier permet d’échelonner les remboursements sur une durée plus longue et donc d’assouplir les mensualités. Pour ce faire, il faut bien renégocier les taux d’intérêt. En général, les réductions de mensualités dans le cadre des opérations de rachat de crédit immobilier peuvent atteindre jusqu’à 50 % du coût de toutes vos échéances réunies.

Économiser sur les frais d’assurance

Comme tout nouveau contrat de prêt exige une nouvelle couverture d’assurance, le rachat de crédit immobilier permet de négocier de nouvelles primes d’assurance.

Ceci est une occasion inouïe de faire jouer la concurrence et ainsi réaliser des économies conséquentes.

Gestion facilitée de crédit et taux fixe de remboursement

Le rachat de crédit immobilier permet de remplacer l’ensemble des crédits, quelle qu’en soit la nature, par un seul prêt. Cela permet de se départir des tracasseries mensuelles en rapport à des remboursements dans plusieurs institutions de prêt. Il permet donc de gérer un seul interlocuteur et une seule mensualité.

Aussi, il est possible de négocier un taux fixe dans le cadre du rachat de crédit. Cela donne l’avantage de savoir avec précision à tout instant, l’incidence de ses engagements financiers. Ceci offre davantage une facilité de gestion du crédit.

Toutefois, un taux fixe n’implique pas forcément une mensualité fixe. Il est toujours possible de convenir avec la banque, chaque année, de l’augmentation des mensualités.

A lire aussi :   Quels sont les différents cas d'obligation de relogement ?

Quels sont les coûts liés au rachat de crédit immobilier ?

Avant d’engager une opération de rachat de crédit immobilier, il est primordial d’en évaluer les conséquences financières. Car le rachat de crédit immobilier doit permettre de faire des économies. Il ne sert à rien d’effectuer un rachat de crédit immobilier quand les coûts engendrés par l’opération sont susceptibles de dépasser les émoluments financiers du crédit immobilier initial. C’est pourquoi, pour toute initiative de rachat de crédit immobilier, il important d’analyser froidement les incidences financières avant de se lancer.

Les coûts nécessités par une opération de rachat sont variés et détaillés de façon suivante.

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA)

Une opération de rachat de crédit immobilier entraîne forcément un paiement anticipé du capital dû sur le crédit immobilier en cours. Cela implique pour l’emprunteur le versement d’une Indemnité de Remboursement Anticipé (IRA). L’indemnité de versement anticipé représente le total des 6 mois d’intérêts à suivre au moment de la demande de rachat immobilier, sans toutefois dépasser l’équivalent de 3 % du capital restant dû.

Il est possible de ne pas être astreint à ces pénalités selon la nature du contrat de prêt immobilier ou si le rachat du crédit immobilier est effectué par la banque ayant concédé le prêt.

Mais, si le rachat du crédit immobilier se fait par une banque concurrente, il est impossible d’échapper à ce paiement. Son coût sera alors directement intégré dans le nouveau crédit.

 

Les frais de dossier

Les frais de dossier varient entre 1 % et 7 % du montant emprunté. Ils sont susceptibles d’être négociés pour être baissés ou pour être supprimés en fonction du type de dossier.

A lire aussi :   Qu'est-ce que l'investissement Girardin ?

Il est important de noter que les frais de dossier ne sont payés qu’une fois que le contrat de rachat immobilier est validé, signé et que les fonds sont débloqués.

Si l’emprunteur fait appel aux compétences d’un courtier pour l’aider dans les démarches du rachat de crédit immobilier, il sera emmené à payer des commissions de courtage. Ces frais varient entre 1 % et 5 % du montant du nouveau prêt.

Les frais d’assurance

Les opérations de rachat de crédit immobilier sont soumises à une couverture d’assurance.

Comme lors de la souscription au premier prêt, l’emprunteur devra jouer sur la concurrence afin d’avoir les meilleurs taux. Le coût de l’assurance tient compte des critères de santé et d’âge de l’emprunteur. L’assurance est indexée soit au capital emprunté, soit aux mensualités restantes à payer. Selon la méthode de calcul utilisée, le coût de cette assurance emprunteur va être compris entre 0,18 % et 0,7 %.

Les coûts de garantie

Un rachat de crédit est soumis à des garanties. Elles peuvent être immobilières ou un cautionnement.

Lorsque la garantie est immobilière, elle implique une hypothèque. Les opérations d’hypothèques se font par-devant le notaire et engendrent des coûts d’environ 2% du montant prêté. Si la garantie est un cautionnement réalisé par un organisme compétent, il crée une incidence financière qui varie de 2 à 3 % du montant prêté. 

Lorsque la caution est apportée par un tiers, l’emprunteur n’est plus assujetti au moindre paiement de frais de garantie.

Article similaire
Immobilier

Quel est le coût d'une estimation immobilière ?

Immobilier

Comment estimer le prix d'un bien immobilier ?

Immobilier

Quel est le prix moyen d'un Garde-meuble ?

Immobilier

Quel salaire pour investir dans limmobilier locatif ?